Fatick : appel à la redynamisation "d’un esprit de veille environnemental" (gouverneur)

12 - Juin - 2019

L’adjoint au gouverneur de la région de Fatick, Cheikh Ahmadou Ndoye, a appelé à la redynamisation "d’un esprit de veille environnementale" chez les citoyens, afin que tous prennent en compte le souci de la préservation de l’atmosphère.

"J’en appelle à une redynamisation de notre esprit de veille environnementale, pour qu’ensemble nous prenions en compte, dans chaque geste du quotidien, le souci de préservation de notre atmosphère", a lancé M. Ndoye.

Il s’exprimait mardi à Toubacouta, lors de la cérémonie officielle marquant la célébration, dans la région de Fatick, de la Journée mondiale de l’environnement (JME).

La cérémonie a eu lieu en présence du député-maire de Toubacouta, Pape Seydou Dianko, des chefs des services régionaux et des acteurs de l’environnement.

"Nous devons assurer aux générations futures un développement harmonieux par l’adoption de nouvelles initiatives de développement durable, à travers notamment l’abandon progressif des centrales thermiques […] et la mise en place de systèmes innovants de gestion des déchets", a-t-il ajouté.

Il a expliqué que "c’est dans cette perspective que la commune de Toubacouta a été choisie, pour abriter la cérémonie officielle de la Journée régionale de l’environnement afin de faire le plaidoyer pour combattre la pollution de l’air".

"Toubacouata présente un écosystème particulier de concentrations de ressources naturelles et maritimes avec une riche biodiversité qui en fait une zone touristique et écologique d’une grande importance à préserver et à accroître", a-t-il fait valoir.

L’intérêt du thème "Combattre la pollution de l’air", choisi pour cette 47e JME, réside "dans la nécessité pour chacun d’entre nous, de prendre conscience de l’urgence qu’il y a à réfléchir et à agir ensemble pour mettre un terme aux comportements humains responsables de la pollution atmosphérique", a-t-il déclaré. Selon lui, plus qu’un slogan, ce thème constitue une véritable alerte.

Il a rappelé que "des études ont montré que neuf personnes sur dix dans le monde, sont exposées à des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs aux normes de sécurité admises par l’Organisation mondiale de la santé" (OMS).

"La prolifération constatée des maladies respiratoires comme l’asthme et certains cancers est une parfaite illustration de la détérioration de la qualité de l’air par la présence de particules nocives", a-t-il encore déploré.

Des récompenses ont été offertes aux élèves de Toubacouta lauréats d’un concours organisé sur le thème de la préservation de l’environnement.

Autres actualités

05 - Février - 2019

Fatick : Les conseillers municipaux de Ndiob sensibilisés sur la sécurisation foncière

La commune de Ndiob (Fatick, centre), a initié, en partenariat avec l’ONG Enda Pronat, un forum de sensibilisation des conseillers municipaux, des notables et autres acteurs locaux...

31 - Janvier - 2019

Fatick : Lancement du programme d’électrification des villages de Yenguélé et Sorokh

Le directeur national de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER) et le maire de Niakhar, Macodou Sène, ont procédé mercredi au...

31 - Janvier - 2019

2300 localités connectées au réseau électrique en 5 ans (ASER)

Au total, 2300 localités ont été électrifiés à travers le Sénégal, entre 2012 et 2018, à la faveur des investissements consentis par...

30 - Janvier - 2019

Fatick: l’hôtel de Racine Sy prend feu

Un feu d’une rare violence s’est déclaré hier-mardi dans l’hôtel « Le Pélican », situé à Ndangane Sambou dans la...

29 - Janvier - 2019

Gossas étrenne son centre de formation professionnelle

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et l’ambassadrice du Luxembourg au Sénégal, Nicole Binter Bakshian, ont procédé lundi à...