Après la chute d’Omar Al-Bachir, la confusion règne au Soudan

15 - Avril - 2019

A bien regarder le profil des généraux qui, au sein du Conseil militaire de transition (TMC), doivent influer sur la manière dont va être géré le Soudan après le départ du président Omar Al-Bachir, il est raisonnable de se demander si le pays est, bel et bien, engagé dans une forme de transformation ou, déjà, englué dans une forme sophistiquée de restauration. La question, lundi 15 avril, demeure ouverte, objet d’une lutte complexe pour déterminer les fondamentaux qui vont présider à la suite des événements.

A la tête du TMC – groupe de dix officiers supérieurs formé à la hâte quand il est devenu évident que, face à la pression de la rue, Omar Al-Bachir devait quitter le pouvoir –, le général Abdel Fattah Al-Burhan Abdelrahmane a pour lui d’être peu connu du public. Cela lui rend la vie moins difficile que celle de son prédécesseur à la tête de ce qui, dans un premier, ressemblait à une junte en bonne et due forme : le général Ibn Aouf avait été contraint à la démission, une journée seulement après la chute d’Omar Al-Bachir.

Depuis, il est censé avoir été mis à la retraite. Cet homme incarne plus les travers des généraux du régime Bachir que les espoirs des manifestants, ou ceux de l’Association des professionnels du Soudan (SPA). La SPA fait partie d’une coalition, la Déclaration pour la liberté et le changement, qui appelle à continuer de manifester, tant il est clair que l’épreuve de force n’est pas terminée.

Autres actualités

18 - Avril - 2019

Indonésie : le président sortant, Joko Widodo, remporte les élections

Le président Joko Widodo, qui incarne l’Indonésie de la tolérance et de la diversité dans un archipel travaillé par la montée en puissance des...

17 - Avril - 2019

Crise libyenne : Rome craint une perte d’influence à Tripoli et de nouveaux départs de migrants

Au moins l’avertissement est clair. Interrogé par le quotidien italien La Repubblica, le chef du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, Faïez...

17 - Avril - 2019

Au Liberia, vague de licenciements dans les plantations géantes de Firestone

Le plus gros employeur privé au Liberia, la compagnie de pneumatiques Firestone, a annoncé mardi 16 avril le licenciement de 200 de ses 6 200 employés, qui devrait être...

16 - Avril - 2019

Incendie de Notre-Dame : « tristesse » et « solidarité » au sein de la communauté internationale

Espagne, Etats-Unis, Allemagne, Liban… Alors qu’un violent incendie était toujours en cours dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril, des chefs...

16 - Avril - 2019

Au Brésil, une bavure policière met en lumière le racisme des forces de l’ordre

Evaldo Rosa dos Santos, 51 ans, était un père de famille sans histoire. Un « citoyen de bien », selon le vocable prisé par le président brésilien...